• par (Libraire)
    11 novembre 2017

    1935, Edmond Charlot décide d'ouvrir une minuscule librairie à Alger, un lieu extraordinaire et enchanteur nommé "Les Vraies Richesses" qui fera rayonner autour de la Méditerranée de nombreux jeunes auteurs. Ses maîtres mots sont passion, aventure et transmission. 2017, Ryad se voit confier la tâche de démanteler et vider de ses ouvrages une vieille bibliothèque afin qu'on y installe un commerce d'un tout autre genre : un magasin qui vendra des beignets. Un roman bien documenté qui redonne le souffle à un grand homme, lève le mystère sur l'éditeur et ami d'Albert Camus et qui nous encourage à réfléchir à l'évolution du livre de l'entre deux guerres à nos jours, depuis la vision d'Edmond Charlot, éminent défenseur de la littérature, à celle de Ryad, personnage certes fictif mais plus vrai que nature, jeune désabusé qui n'a jamais ouvert de livre pour le plaisir, la voix d'une génération qui a oublié son histoire. Il n'y a pas à dire, Kaouther Adimi sait nous rendre nostalgique !


  • par (Libraire)
    31 octobre 2017

    Edmond Charlot a tout juste vingt ans en 1935 lorsqu’il décide de devenir libraire éditeur et d’ouvrir à Alger sa boutique rue Charras «  les vraies richesses  » en référence à Giono. Son but c’est de promouvoir les écrivains de la Méditerranée et sa première publication sera un texte de Camus …
    De nos jours le jeune Ryad lors d’un stage estudiantin doit « jeter » tous les livres qui encombrent une bâtisse vouée à la démolition mais un vieil homme en face de la rue a bien l’intention de l’en empêcher.
    L’auteur nous relate avec brio la vie passionnante de cet homme à travers son journal « fictif » et nous évoque en même temps les relations compliquées qu’ont entretenues la France et l’Algérie.
    Alliant le monde littéraire et l’histoire j’ai trouvé ce livre passionnant car il nous éclaire sur un métier méconnu mais essentiel en des temps troublés et surtout il rend un grand hommage à un homme qui nous a permis de lire de grands auteurs !!!


  • par (Libraire)
    26 octobre 2017

    Une ode à la littérature

    La vie de M. Charlot, libraire et éditeur à Alger.
    L'aventure passionnante de la création de lieu : une ode à la passion de la littérature.
    On y rencontre Camus, St Ex, Gide...
    Un parfait complément à "L'Art de Perdre" d'Alice Zeniter.

    A lire absolument !

    Jean-Loup - Libraire


  • par (Libraire)
    23 octobre 2017

    L'amitié et la littérature, nos vraies richesses !

    À tous les amoureux de littérature et d’édition, à tous ceux qui éprouvent une joie incommensurable à acheter un livre dans une librairie, et à tous ceux qui se passionnent pour l’histoire du livre et de l’Algérie, depuis les années 1930 à nos jours : laissez-vous happer par le formidable roman de Kaouter Adimi ! Nos Richesses, quel juste titre pour un roman qui s’avère être une véritable pépite ! Dans les années 1930, Edmond Charlot, de passage à Paris, tombe sous le charme de la librairie de prêt d’Adrienne Monnier, rue de l’Odéon. Enthousiaste, le jeune homme de 21 ans souhaite créer la même chose à Alger. Encouragé par sa famille et ses professeurs, il se lance dans l’aventure et crée une maison d’édition, librairie, lieu d’exposition et de rencontres, baptisée, en l’honneur d’un roman de Giono, Nos vraies richesses. Le parcours d’Edmond Charlot est un roman à lui seul, éditeur/imprimeur/libraire dès le milieu des années 1930, il est mobilisé dans l’armée française lors de la seconde guerre mondiale, tentant après 1945 de se faire une place à Paris, puis, de retour à Alger, il connaîtra les violences de la guerre d’indépendance…
    Répondez à l’invitation de cette fabuleuse romancière, venez découvrir la vie à Alger, promenez-vous dans ses ruelles, franchissez les portes de ses petits commerces, laissez-vous tenter par un livre aux Vraies Richesses ! Et peut-être, si vous êtes attentif pendant votre lecture, découvrirez-vous le secret du fameux premier tiroir du bureau d’Edmond Charlot...


  • par (Libraire)
    10 octobre 2017

    Le roman débute en 2017 au moment où Ryad, jeune étudiant parisien, part effectuer un stage à Alger. Indifférent à la littérature et aux livres, il devra vider de son contenu la librairie ayant appartenu à Edmond Charlot, célèbre libraire-éditeur des années 30 et 40;
    A partir de ce personnage ayant existé, l'auteur nous dresse le portait d'un amoureux des livres.
    Avec des allers et venues, entre le présent et le passé, c'est tout un pan de l'histoire de l'Algérie qui se déploie.
    Avec justesse et subtilité, la jeune auteure Kaouther Adimi nous entraine sur les traces d'un libraire hors du commun qui a mis en lumière de jeunes auteurs et non pas des moindres puisqu'Albert Camus en faisait partie.
    Après avoir refermé les pages de cette attachante fiction, on a bien sûr l'envie irrépressible de partir découvrir "Les vraies richesses".


  • 24 septembre 2017

    Les choses de la vie

    Un beau roman qui se lit avec bonheur tant le sujet et les personnages évoquent en nous mille choses. La place du livre dans nos vies mais également la fraternité, le combat contre l'injustice, le conflit franco-algérien et toutes ces petites choses qui nous rendent fragiles un jour et plus forts le lendemain. Ravie d'avoir croisé Camus et Giono dans la petite librairie. J'ai regretté la place - à mon avis - trop importante des extraits du carnet d'Edmond Charlot. Cela casse le rythme du roman, j'ai eu souvent la tentation de les survoler.


  • par (Libraire)
    23 septembre 2017

    "Nous nous rendons compte de nos richesses qu'une fois que nous les perdons..."
    Ce roman qui célèbre ce grand homme que fut Edmond Charlot est une vraie "richesse"!
    Cet homme qui, en 1936, ouvrit une petite librairie de prêt à Alger baptisée "Les vraies richesses" en hommage à Giono et qui fut également le premier éditeur d'un certain Albert Camus ...

    Un joli coup de cœur à découvrir !


  • 19 septembre 2017

    Algérie

    L’Algérie, ce n’est pas seulement le bleu et le blanc, ce ne sont pas seulement les Événements. C’est aussi la soif d’entreprendre des hommes, et notamment d’Edmond Charlot, libraire et éditeur passionné.

    Depuis le pas de porte de sa petite librairie, sont entrés des auteurs majeurs : Camus, bien sûr, mais aussi Roblès et Saint-Exupéry.

    En parallèle, nous suivons Ryad, jeune homme venu dans cette même librairie de nos jours pour la liquider et permettre l’installation d’un magasin de beignets.

    J’ai aimé suivre Ryad qui découvre en même temps que moi la société algéroise de ce quartier : tout le monde se ligue pour ne pas lui vendre de peinture ; l’école refuse les livres qu’il veut lui donner.

    J’ai aimé découvrir le personnage d’Edmond Charlot qui s’est engagé dans une entreprise trop grande pour lui.

    En refermant le roman, je me suis demandé où sont nos vraies richesses de nos jours.

    L’image que je retiendrai :

    Celle des caisses laissées devant la librairie pour que chacun se serve en livres. Le lendemain, il y a toujours les livres, mais plus de caisse.

    http://alexmotamots.fr/nos-richesses-kaouther-adimi/


  • par (Libraire)
    18 septembre 2017

    Edmond Charlot décide en 1935 de rentrer en Algérie et de créer une librairie puis une maison d'édition. Il va se retrouver confronté à de grandes difficultés et la révolte gronde.
    En 2017, Ryad doit vider une librairie à Alger et retrouve les traces du passage de Charlot et de Abdallah le gardien de ce temple oublié.


  • 16 septembre 2017

    Passeur de livres

    Après « Des pierres dans ma poche », l’auteure algérienne Kaouther Adimi publie un roman attachant qui sort de l’ombre le libraire éditeur algérois Edmond Charlot, une personnalité des lettres françaises, premier éditeur de Camus et de bien d’autres.

    **Deux hommes, deux époques**

    Pour son stage de fin d’études en ingénierie, Ryad se voit confier la mission de vider et repeindre une ancienne librairie à Alger, « Les vraies richesses », appelée à devenir une boutique de beignets. Ryad, jeune Parisien n’ayant jamais entendu parler de la mythique adresse, s’attelle à sa tâche sous l’œil du dernier gardien du temple, rempli de livres poussiéreux, de vieilles photographies et de papiers destinés à la poubelle.

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


  • par (Libraire)
    8 septembre 2017

    Le portrait d'un homme qui s'est dévoué toute sa vie à la littérature.
    Le portrait d'un lieu qui a traversé le siècle et ses fureurs.
    Les mots de Kaouther Adimi pour parler de passion, d'écrivains et de transmission.
    Découvrez Edmond Charlot!


  • par (Libraire)
    5 septembre 2017

    La découverte de la rentrée

    Kaouther Adimi, à travers une construction savante, nous dépeint les origines de la création d'une belle et grande librairie fondée dans les années 1930 par Edmond Charlot rendant hommage à Giono en l'appelant : Nos vraies richesses. Dans cette librairie vont passer des grands noms de la littérature francophone comme Camus, Amrouche, Kateb Yacine.... On y découvre notamment qu'il a édité l'un des premiers textes de Camus mais faute d'argent pour acheter du papier il ne pourra pas publier les suivants et va diriger l'auteur de "L'Étranger" chez Gallimard.
    Parallèlement à cette histoire, nous nous retrouvons en 2017 ou Ryad jeune étudiant va être mandaté par l'acquéreur de cette librairie pour en vider les lieux afin d'y créer un magasin de beignets. Mais c'est sans compter sur sa rencontre avec Abdallah, la mémoire vivante du quartier qui va lui raconter la charge des souvenirs d'un tel lieu.
    C'est le troisième roman de cette jeune franco-algérienne qui vient d'être choisi sur la liste du prix Goncourt.
    Une belle découverte.


  • par (Libraire)
    25 août 2017

    Un beau portrait littéraire et historique de l'Algérie.

    La guerre d'Algérie est à l'honneur de cette rentrée littéraire 2017 avec Kaouther Adimi, Alice Zeniter, Brigitte Giraud,...
    "Les vraies Richesses", c'est la librairie algéroise fondée par Edmond Charlot, libraire, éditeur, découvreur de talents comme Albert Camus, Sénac. De 1930 à 1961, Edmond Charlot aura mis toute son énergie à faire vivre les mots. Un beau portrait littéraire et historique de l'Algérie.