GARE A LOU !

Gare a lou !

Jean Teulé

Julliard

  • 11 mai 2019

    Ces derniers temps, je m’étais un peu lassée du style de Jean Teulé et n’ai d’ailleurs pas lu « Héloïse ouille », ni « Entrez dans la danse ». Je viens de lire « Gare à Lou », et alors là, super bonne surprise. J’ai beaucoup aimé, ça m’a fait penser à un de mes préférés, « L’œil de Pâques »
    Ici, il ne reprend pas un personnage historique, mais nous offre un roman de pure fiction. Une fillette de treize ans, pas très bien intégrée dans son collège, se voit posséder un super pouvoir : quand elle souhaite du mal à quelqu’un, ça se produit.
    Et la voilà embringuée dans une affaire d’État, au sens propre du terme.
    Une histoire pleine d’imagination, dans les faits, dans les décors, dans les personnages. Pleine d’extravagance. Pleine de poésie.
    J’ai adoré le « bar des sanglots » où les clients, se voient servir des « peines infinies », des « inconsolables », des « secousses nerveuses »
    Et aussi le palais présidentiel en boule à neige. Et plein d’autres choses encore. C’est déjanté à souhait et j’ai pris un grand plaisir à cette lecture.


  • par (Libraire)
    8 mai 2019

    Gare à Lou !

    Si tout le monde jouait à être "Lou" qui prend ses rêves et ses démons pour des réalités qui se réalisent, le monde serait tout bizarre.
    C'est cette impression que j'ai ressenti en lisant ce texte loufoque, drôle, surprenant tant l'imagination de Jean Teulé déborde de délires crépitants.
    Un bon moment passé entre vos lignes Monsieur Teulé
    C.D


  • 18 mars 2019

    Gare à Jean !!!

    Jean Teulé racontait dans une interview, qu’à la suite d’une verbalisation injuste dans un train, il avait souhaité un malheur au contrôleur, et qu’ainsi, il se souviendrait de lui… Et voilà, l’intrigue de son nouveau livre était là.

    Lou est une petite fille vivant seule avec sa mère dans un futur plus ou moins proche. Dès qu’elle est indignée par une situation problématique ou violente, ce qu’elle pense se produit et punit l’objet de son attention.
    Bientôt, remarquée par le gouvernement, elle est kidnappée afin de devenir une arme contre les ennemis de la Nation.

    Mais bien sûr, rien n’est lisse dans l’univers de Jean Teulé, et cette petite fille s’avère très coriace !!
    C’est drôle, plein d’inventions, on sourit beaucoup, les personnages sont loufoques dont, un président hypocondriaque comme on en connaît peu, et sa garde rapprochée, plus que catastrophique, des noms détournés, des moments poétiques…

    La fin est peut-être un peu abrupte, pas assez développée, mais on reste malgré tout séduit par ce moment rocambolesque, joyeux, et on attend avec impatience son prochain roman.