Tenir jusqu'à l'aube

Tenir jusqu'à l'aube

Carole Fives

Gallimard

  • par (Librairie L’Écritoire)
    19 novembre 2020

    Gros coup de coeur!
    Comment aussi vivre pour soi lorqu'on est une maman "solo" et que l'on doit assurer sur tous les fronts?
    Touchant, poignant, moderne.


  • par (Librairie Dialogues)
    21 octobre 2020

    Être mère et être seule. Être dévouée corps et âme et rêver de liberté.
    Carole Fives crée un parallèle urbain avec la nouvelle d'Alphonse Daudet. Cette femme est la chèvre, l'enfant la corde. Si la société, notre "morale", est le loup, alors qui est M. Seguin ?

    Un livre qui se lit d'un souffle.


  • par (La Touquettoise)
    12 octobre 2020

    Roman qui fait réfléchir, avec un texte émouvant et captivant qui touche.


  • 29 septembre 2020

    "Tenir jusqu'à l'aube" ou éprouver un besoin féroce de s'oxygéner. Une lecture en apnée ! - Brigitte -


  • 21 septembre 2020

    Une jeune femme qui travaille en free-lance élève seule son enfant de deux ans.
    C’est souvent la galère, émotionnelle, financière…..
    Elle lit beaucoup de forums et surtout, le soir, elle s’octroie quelques heures de liberté en laissant son enfant seul pour aller marcher dans les rues de Lyon.

    Et bien voilà, après avoir lu ce livre, c’est la fin de mon aventure avec Carole Fives.
    Je n’avais pas apprécié « Une femme au téléphone »
    Celui-ci est un peu moins pire mais je l’ai trouvé trop facile.
    L’auteure joue un peu trop sur la modernité, sur la facilité, comme la comparaison avec la petite chèvre de Monsieur Seguin.
    Le style est quelconque, sans particularité.
    Il y a beaucoup de clichés, de platitudes.
    Seul point positif, c’est que ça m’a fait penser à la chanson d’Anne Sylvestre : « Rose »