La Belle

La Belle

Mathieu Terence

Grasset

  • 25 mars 2013

    Il a 9 ans quand sa mort vient le visiter pour la première fois. Hospitalisé suite à une infection des poumons, il la voit s'approcher, le tenter, le séduire mais il résiste, se détourne d'elle et revient à la vie. C'était la première fois mais ce ne sera pas la dernière. Régulièrement, la mort laisse entrevoir son visage, jusqu'à ses 40 ans où il la sent très, trop présente. Alors, il se fait la belle. Il s'installe à Grenade pour écrire, réfléchir, se réinventer et revivre. Encore une fois, la mort devra attendre son heure...

    D'où vient cette mélancolie qui met trop souvent Mathieu TERENCE face à face avec sa propre mort? Faut-il chercher une explication dans son enfance? Le père perd son travail et reste cloîtré chez lui pendant un an pour que les voisins ne sachent rien de sa honte. La famille fuit ensuite Fontainebleau dans le plus grand secret pour rejoindre Anglet où un emploi moins prestigieux attend le père. Est-ce là l'évènement fondateur de ce mal-être qui le poursuit sans relâche. Quoi qu'il en soit, il nous livre le récit d'un écorché-vif, inadapté à la société de consommation, de concurrence, de course à la réussite. C'est dans l'écriture qu'il se réfugie et avec talent! Chaque mot est choisi avec précision, chaque phrase est un morceau de poésie. Rien que pour l'évocation de "l'enfantôme", l'enfant auquel on pense parfois mais que l'on n'a pas mis au monde, ce livre vaut la peine d'être lu;
    Un récit introspectif et mélancolique, d'une beauté stupéfiante.