Frictions

Pablo Martín Sánchez

Contre-Allée

  • par (Le Bateau Livre)
    29 avril 2016

    Coup de coeur littérature étrangère

    Des nouvelles absolument géniales et fantasques, par un des deux oulipiens espagnols. Quand l'imaginaire se mêle aux jeux sur la langue et l'écriture... On en redemande !


  • par (La Lison)
    26 mars 2016

    On aime !

    Recueil de nouvelles toutes plus délicieuses les unes que les autres !


  • par (Les Lisières à Villeneuve d'Ascq)
    12 février 2016

    Si vous êtes un fervent admirateur de Borges, vous aurez sans aucun doute saisi le clin d'oeil du titre de ce recueil de nouvelles envers le fameux auteur argentin. A l'origine de ce titre : une anecdote ! Lors de la publication française de Fictions, une erreur se serait glissée dans un catalogue gallimard et Fictions serait devenu Frictions... Quoiqu'il en soit, il est indéniable que l'influence de Borges est palpable. Celles aussi de Pérec ou encore de Queneau, et plus largement des auteurs de littérature oulipienne. Mais si ces influences sont revendiquées, ce qui frappe surtout à la lecture de FrICTIONS, c'est l'incroyable fraîcheur qui s'en dégage. Nous voilà embarqués dans une série de nouvelles plus réjouissantes les une que les autres, elles nous font rire, nous font réfléchir, nous interpellent, nous laissent souvent songeurs... Cet homme qui se demande s'il a été enterré vivant ou s'il peut penser après la mort, celui qui ne reconnaît pas son reflet, ou cet autre encore qui nait avec des crayons à la place des doigts ! Articulé en trois parties : « frôlements », « caresses » et « étreintes », ce recueil est un régal, il se déguste ; mais attention, y goûter c'est prendre le risque de le dévorer... Alors allez-y, plongez avec délice dans l'univers débridé et ensorcelant de Pablo Martin Sanchez, vous ne serez pas déçu !