Le Tunnel aux pigeons. Histoires de ma vie, Histoires de ma vie
Éditeur
Le Seuil
Date de publication
Collection
Cadre vert
Langue
français
Langue d'origine
anglais

Le Tunnel aux pigeons. Histoires de ma vie

Histoires de ma vie

Le Seuil

Cadre vert

Indisponible

Autre version disponible

" _Du monde secret que j'ai connu jadis, j'ai essay e de faire un theatre pour
les autres mondes que nous habitons. D'abord vient l'imaginaire, puis la quete
du reel. Et ensuite retour a l'imaginaire, et au bureau devant lequel je suis
assis a cet instant. _" John le Carre

Depuis ses annees de service dans le renseignement britannique pendant la
Guerre froide jusqu'a une carriere d'ecrivain qui l'emmena du Cambodge en
guerre a Beyrouth apres l'invasion israelienne de 1982, en passant par la
Russie avant et apres la chute du mur de Berlin, John le Carre s'est toujours
place au coeur de notre histoire contemporaine. Dans ce livre de memoires
inedits, il relate d'une plume aussi incisive que drolatique et avec la
subtilite morale qui caracterise ses romans les evenements dont il fut le
temoin. Qu'il decrive le perroquet d'un hotel de Beyrouth imitant a la
perfection le crepitement des mitraillettes ou les premieres notes de la
Cinquieme de Beethoven, sa decouverte des charniers du genocide rwandais, son
reveillon du Nouvel An 1982 avec Yasser Arafat, la sagesse du genial physicien
Andrei Sakharov, sa rencontre avec deux anciens chefs du KGB ou avec
l'humanitaire française qui lui inspira l'heroine de _La Constance du
jardinier,_ son regard est souvent caustique, toujours penetrant.

Mais surtout John le Carre nous devoile son parcours d'ecrivain sur plus de
six decennies et sa quete infatigable de l'etincelle humaine qui a insuffle
tant de vie et de coeur a ses personnages de fiction.

**John le Carr e**, ne en 1931, a etudie aux universites de Berne et d'Oxford,
enseigne a Eton, et a ete membre du service du renseignement britannique
pendant la Guerre froide. Il se consacre a l'ecriture depuis plus de soixante
ans et partage sa vie entre Londres et la Cornouailles.



Traduit de l'anglais (Grande-Bretagne) par Isabelle Perrin

**Isabelle Perrin** , que tout destinait a une sage carriere universitaire,
contracte le virus de la traduction litteraire aupres de sa mere Mimi. Les
incurables duettistes cosigneront plus de trente traductions, dont tous les
romans de John le Carre depuis _La Maison Russie_.
S'identifier pour envoyer des commentaires.