L'embrasure
EAN13
9782715231351
ISBN
978-2-7152-3135-1
Éditeur
Mercure de France
Date de publication
Collection
Bleue
Nombre de pages
160
Dimensions
14 x 1 cm
Poids
205 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Autre version disponible

« La forêt est grande, profonde, vibrante, vivante et vivifiante. Elle est quelque chose comme une femme qui voudrait l'homme sans lui dire. Quelque chose qui dit oui sous la robe mais qui s'est perdu dans la bouche, qui devient tendre dans l'humus et vous jette des ronces au visage. La forêt est comme ça, ici. Le sauvage sait y faire. L'attirance qu'elle éprouve à se faire explorer, elle la garde au-dedans, de la sève en puissance qui coule sous la terre, qui monte comme une odeur et vous emballe sur-le-champ. Même le ciel, au-dessus, ne reste pas indifférent. Qu'elle soit froissée après la pluie, comme les femmes qui préfèrent se doucher avant, qu'elle soit bouillante de soleil, comme celles qui brûlent après la porte d'entrée, la forêt ici, elle ne laisse personne sortir indemne. »

Le narrateur a 25 ans. Il travaille dans une usine, à la chaîne : quelques aventures amoureuses, peu d’attaches sentimentales, un grand-père nommé Lou. C’est ce dernier qui lui a inculqué l’amour de la chasse, qu’il pratique avec assiduité : car il aime la forêt et la nature, avec laquelle il fait corps. Cette vie paisible bascule le jour où il trouve dans la forêt un cadavre en putréfaction. Un homme s’est laissé mourir là, de faim et de froid : c’est ce que laisse à penser le mot qu’on retrouve à ses côtés, ainsi qu’un carnet aux écrits sibyllins… La découverte macabre obsède le jeune homme. Au même moment, il rencontre une étrange jeune femme qui s’invite dans son lit mais refuse qu’il la touche. « Je suis comme ta sœur » répète cette Eva, qui s’appelle en réalité Zora et qui, malgré ses vingt ans, semble déjà avoir traversé bien des épreuves. Avec elle, il partira à la recherche du passé de cet homme vers d’autres contrées…
Roman d’initiation moderne nourri par une écriture sensible et pleine d’émotions, L’embrasure met en scène des personnages en quête d’eux-mêmes, qui partent très loin de chez eux pour mieux y revenir.

"L'embrasure" vient a reçu le prix Senghor 2011 du premier roman francophone.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

4 mars 2011

Premier roman d’une jeune auteure Suisse qui s'ouvre sur ces lignes. Un premier roman qui m'a conquise ! Parce que Douna Loup nous raconte une histoire simple en apparence mais qui sous sa plume oscille entre l’onirique et la réalité. ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Douna Loup