La décentralisation administrative dans le Nord de la France 1790-1793, 1790-1793
EAN13
9782859392031
ISBN
978-2-85939-203-1
Éditeur
Presses Universitaires du Septentrion
Date de publication
Collection
HISTOIRE (SEPTE
Nombre de pages
158
Dimensions
16 cm
Poids
287 g
Langue
français
Code dewey
352.283

La décentralisation administrative dans le Nord de la France 1790-1793

1790-1793

Autres contributions de

Presses Universitaires du Septentrion

Histoire (Septe

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Voici bientôt deux siècles que les gouvernements de la France, à la suite de la Constitution en 1789, s'essaient à la décentralisation administrative. En réalité, l'héritage de la Révolution ne manque pas d'embarasser. L'expérience de la décentralisation administrative dans le département du Nord, de 1790 à 1793, révèle les difficultés rencontrées par les gouvernants, les autorités locales et la population, dans leur volonté de substituer un système d'administration décentralisée au système centralisé de la Monarchie. Pendant cette période, l'opinion publique chemine inexorablement de l'enthousiasme à la crainte. La loi du 22 décembre 1789 met en place les nouvelles structures locales, autonomes par l'élection et l'absence de contrôle sur l'exercice de leurs très larges attributions. Le département, pour certains, se comporte alors comme "une petite république". Rapidement la population se laisse séduire par le nouveau système: elle en attend des avantages immédiats. Cette période d'optimisme, marquée par le soutien idéologique des autorités décentralisées et de la grande partie de la population du Nord au pouvoir politique parisien se prolonge jusqu'au 10 août. Après, la pénétration de l'idéologie jacobine dans l'opinion publique et les nécessités de la défense mettent un terme aux espoirs placés dans l'autonomie locale. Le 10 août marque le passage de l'Etat bourgeois, favorable à une certaine réalité de l'autonomie locale, à la démocratie politique, dominée par l'idéologie jacobine. Celle-ci prône l'instauration de "l'autorité républicaine": une et indivisible.L'assemblée départementale mène la collectivité à travers les embûches de l'époque: le clergé, les émigrés, la défense. Mais elle affronte aussi la réalité administrative: les rapports avec les municipalités, les finances, la justice l'éducation...Sur ce chemin déjà périlleux, elle ne parvient pas, en définitive, à combler les espoirs de la population. Le choc des combats idéologiques, prolongé désormais en province depus le 10 août, amène le tumulte dans l'assemblée puis l'anéantit. Désormais l'opinion réclame "l'autorité républicaine".
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Patrick Schultz