Voyage en Turquie et en Egypte, Recueil de lettres et apologues orientaux
Éditeur
Editions du Jasmin
Date de publication
Langue
français

Voyage en Turquie et en Egypte

Recueil de lettres et apologues orientaux

Editions du Jasmin

Indisponible

Autre version disponible

**Les écrits échangés par une mère et son fils voyageant en Turquie et en
Egypte en 1784.**

Recueil de lettres envoyées par l'auteur à sa mère lors du voyage qu'il
entreprit en 1784 en Turquie et en Égypte. On y trouve une foule
d'observations ethnologiques d'une étonnante originalité.
Le recueil est suivi de quatre apologues (récits) orientaux à la manière de
Saadi.

**Plongez dans ces échanges épistolaires et profitez d'une multitude
d'informations relatives à la Turquie et à l'Egypte de la fin du dix-huitième
siècle.**

EXTRAIT

Le 20 en mer.
Nous avons passé cette nuit entre les îles Mosconis et l’île de Lesbos,
fameuses pour avoir donné naissance à Sapho et à ce genre d’amour que les
dames turques ont, depuis, renouvelé des grecques. Vers le midi nous avons
passé entre Chio et le port de Cizmé, si fatal à la marine ottomane. Nous y
avons trouvé l’escadre du capitan pacha à qui cette vue ne devait pas donner
des souvenirs bien agréables.

Le 20 en mer.
Si vous voulez me suivre sur les côtes de l’archipel, il vous faudra d’abord
passer entre Samo et Nicari, ensuite entre Nicari et Gatonissi, enfin dans
l’île de Cos, où nous arriverons dans un moment. Il n’est pas sûr que nous y
descendions, car peut-être la peste y règne comme dans les autres îles. Mais
cette lettre sera toujours remise au consul de France et j’espère qu’elle vous
parviendra.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Né en 1761, grand seigneur polonais d'éducation française, le comte **Jean
Potocki** fut savant, artiste et homme politique. Après une enfance
aristocratique, il fit des études en Suisse, en langue française, et connut
une jeunesse militaire en Hongrie.
Il fut le fondateur des études de langues et civilisations slaves, publiant
une série de travaux importants étayés par des recherches ethnologiques,
historiques et linguistiques effectuées sur le terrain. Amateur de voyages, et
grand amateur de contes et de traditions populaires, Potocki en écouta et en
nota à Constantinople, en Tunisie, en Espagne, au Maroc ou en Europe Centrale.
Il publia également des récits de voyage (cf. _Voyage dans l'empire de Maroc_
; _ Voyage en Turquie et en Égypte_). En 1789, il fonde à Varsovie un club
politique progressiste et une « imprimerie libre », et publiera quelques
pamphlets. En 1804, la situation politique ayant changé, il offre ses services
au tsar, préconisant la conquête, dans un but civilisateur et commercial,
d'une grande partie de l'Asie (dont l'Afghanistan). Il écrit dans sa jeunesse
un _Recueil de Parades_ , une opérette ( _Les Bohémiens d'Andalousie_ ) et
quelques contes et apologues, et travaille dès 1797 au Manuscrit trouvé à
Saragosse, achevé peu avant sa mort, mais resté inédit. Il se suicide en 1815.
S'identifier pour envoyer des commentaires.