Sur l'université : Le discours de St Andrews
Éditeur
PUL Diffusion
Date de publication
Langue
français

Sur l'université : Le discours de St Andrews

PUL Diffusion

Indisponible
«Les hommes sont hommes avant d'être avocats, médecins, marchands, ou
manufacturiers, et si vous en faites des hommes sensés et compétents, ils
deviendront par cela même des avocats et des médecins compétents et sensés.
[...] On peut être un homme de loi compétent sans avoir reçu une éducation
générale; mais il appartient à l'éducation générale de donner à l'homme de loi
l'esprit philosophique qui cherche des principes et les saisit, au lieu de
charger sa mémoire de détails, et il en va ainsi de toutes les autres
professions, y compris les métiers manuels. » John Stuart Mill John Stuart
Mill a été nommé en 1865 recteur honoraire de l'Université de St-Andrews. Deux
ans plus tard, il y prononce un discours fameux dans lequel il expose ses
idées sur l'université et sur l'éducation qu'elle doit procurer à quiconque la
fréquente. C'est ce texte qui est ici pour la première fois intégralement
présenté aux lecteurs francophones. Ils y mesureront à la fois la distance qui
nous sépare de l'université anglaise du XIXe siècle, mais aussi l'actualité
des hautes exigences qu'avait le recteur Mill à l'égard de cette institution.
Mill reste en effet un réformateur social utilitariste, démocrate et
égalitariste, pour qui l'éducation doit former des personnes capables non
seulement de développer leurs capacités et dispositions cognitives,
émotionnelles et morales de manière à devenir autonomes, mais aussi de
coopérer entre eux (et elles) afin de transformer le monde […] (Normand
Baillargeon, Antoine Beaugrand-Champagne et Camille Santerre Baillargeon)
S'identifier pour envoyer des commentaires.