La grande fugue, Une enquête de Gidéon Monfort (et de son chien Tocard)
Éditeur
Weyrich
Date de publication
Langue
français

La grande fugue

Une enquête de Gidéon Monfort (et de son chien Tocard)

Weyrich

Indisponible

Autre version disponible

**Dans un espace culturel réputé de Bruxelles, Flagey, une violoniste est
retrouvée tuée d'un archet planté dans la gorge...**

À l’issue d’une répétition au Flagey, prestigieux espace culturel bruxellois,
une musicienne est retrouvée morte sur la scène du Studio 4, son archet planté
dans la carotide. La fantasque juge d’instruction Victoire Overwinning dépêche
pour l’occasion son meilleur enquêteur, Gidéon Monfort, fraîchement sorti de
convalescence après un tir qui l’a cloué dans un fauteuil roulant. Une
occasion pour l’inspecteur principal de s’imposer face à son ennemi intime, le
commissaire Poutrel, et de retrouver son coéquipier de toujours, André Mozard
et ses bonnes manières d’ancien séminariste.

**Accompagnez, dans ce polar 100% bruxellois, l'inspecteur Gidéon Monfort,
son coéquipier et le chien Tocard dans une enquête trépidante et rythmée !**

EXTRAIT

Wanda venait à bout d’une première demi-heure de déchiffrage, quand elle
entendit Gabriel hurler. Doutant de ses oreilles – la musique la coupait du
monde – elle demeura bras en l’air, comme le chef d’orchestre qui suspend le
temps entre deux mouvements. Rêvait-elle?
Un second cri donna raison à son discernement. Elle ouvrit la porte et dévala
l’escalier sans réfléchir, son violon à la main. Une forte odeur de peinture
dérangeait ses narines. À l’évidence, Gabriel avait entamé la réfection de la
cuisine, comme elle le lui avait prescrit. Sur le seuil, elle fut prise d’un
élan de prudence et elle l’appela:
— Gabriel?
— Je suis là.
La voix de Gabriel était anormalement faible, même en tenant compte du battant
clos. Wanda posa la main sur la poignée et ouvrit précautionneusement. Elle
découvrit Gabriel, retranché entre le placard à balais et le radiateur,
accroupi, ses bras repliés protégeant sa tête.
Dans la pièce, un pigeon affolé volait en tout sens, se cognant aux armoires
et aux murs.

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

Un grand et bon moment de détente, à tourner les pages sans y penser, jusqu'au
dénouement. - **Apo_lit, _Babelio_**

À PROPOS DE L'AUTEUR

Bruxelloise, **Ziska Larouge** est une artiste touche-à-tout. Elle est
l’auteure de plusieurs romans, dont _Les Chaises musicales_ , qui prête vie à
un groupe de rock, et _Hôtel Paerels_ (coll. Plumes du Coq). Elle en a écrit
les titres phares, qu’elle chante, accompagnée par son complice compositeur et
arrangeur Ket Hagaha.
S'identifier pour envoyer des commentaires.