Les Grands courants de la biologie
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
L'Avenir de la Science
Langue
français
Langue d'origine
français

Les Grands courants de la biologie

Gallimard

L'Avenir de la Science

Indisponible
"L'année 1900 fut pour la biologie une date singulièrement féconde. Elle marque un tournant décisif dans l'histoire des idées, et comme une véritable révolution, non moins profonde peut-être que celle qui suivit en 1839 l'énoncé de la théorie cellulaire ou, en 1859, la publication de l'Origine des espèces. Au cours de cette année 1900, en effet, trois naturalistes, trois botanistes, ayant travaillé indépendamment l'un de l'autre et chacun dans son pays, font connaître les résultats de leurs recherches sur l'hybridation des races végétales. Tous trois ils ont réalisé des expériences claires et précises, dont ils croient pouvoir tirer des lois générales concernant la transmission des caractères parentaux à la descendance. Or, voici qu'ils s'avisent que ces mêmes lois avaient déjà été formulées en 1865, et presque en termes identiques, par un moine tchèque, Johann Mendel, qui avait consacré de longues années à effectuer des croisements de pois, et dont le travail, exposé en un long mémoire, avait passé complètement inaperçu de ses contemporains, encore que ce fût un chef-d'œuvre de perspicacité théorique et d'ingéniosité expérimentale."
S'identifier pour envoyer des commentaires.