EAN13
9782253103387
ISBN
978-2-253-10338-7
Éditeur
Le Livre de poche
Date de publication
Collection
LIVRE DE POCHE (LP 036165)
Langue
français
Langue d'origine
français

A la lueur d'une étoile inconnue (Idéalis tome 1)

De

Le Livre de poche

Livre De Poche

À paraître
Plusieurs siècles après notre époque, l’humanité continue à vivre sur Terre, mais a colonisé d’autres planètes du système solaire.
Au cours d'une mission de routine, la xénobiologiste Kira Navárez découvre un organisme vivant inconnu : une mystérieuse poussière noire qui se propage sur son corps.
Peu après, Kira fait des rêves étranges dans lesquels elle est menacée par une armée extraterrestre ennemie. Une pellicule noire commence à recouvrir son corps comme une seconde peau, une sorte d’exocombinaison extrêmement robuste qui lui confère une force phénoménale.
Alors que Kira ressent, par l’intermédiaire de son armure, des signaux étranges, son vaisseau est attaqué. Après d’âpres combats, et juste avant la destruction du croiseur, Kira réussit à s’enfuir à bord d’une navette et récupère 4 survivants. Ils sont recueillis par un cargo qui transporte des réfugiés, l’humanité vient d'entrer en guerre contre les extraterrestres. Parmi eux, les Jellies et les Corrompus se vouent une haine mortelle et tentent de mettre la main sur un satellite quasi-invincible créé autrefois par les Vanished, des êtres issus d'une civilisation originelle et mythique, à la maîtrise technologique inégalée.
C'est un conflit diplomatique et stratégique à l'échelle intersidérale qui se joue. Mais les formes de vie intelligentes sont multiples et se matérialisent sans cesse sous des apparences hybrides pour prendre le dessus. Kira et son équipage vont devoir trouver des alliances politiques pour rester en vie et maintenir l'avenir de l'humanité.
Mais alors que l'exocombinaison de Kira commence à prendre le contrôle sur elle pour la transformer en intelligence supérieure, comment pourra-t-elle protéger les intérêts de l'homme ?

Série traduite de l'anglais (Etats-Unis) par Eric Moreau, Benjamin Kuntzer et Jean-Baptiste Bernet.
S'identifier pour envoyer des commentaires.