Ce rien que moi dur et glacial, Hélène Schjerfbeck
EAN13
9782350880495
ISBN
978-2-35088-049-5
Éditeur
Encre Marine
Date de publication
Collection
Encre Marine
Nombre de pages
216
Dimensions
22 x 16 x 1 cm
Poids
380 g
Langue
français

Ce rien que moi dur et glacial

Hélène Schjerfbeck

Encre Marine

Encre Marine

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Hélène Schjerfbeck (1862-1946) a beaucoup peint, surtout une série d'autoportraits dans lesquels elle a étendu, en sa féminité, sa psychè, en ne cessant de la creuser, de la gratter jusqu'à l'os, jusqu'à la manifestation de ce que l'art est refus de la représentation, plutôt appel obstiné en soi de figures venues de rien.
En parcourant la série, on songe inévitablement à la mort et à ses signes, alors qu'on doit voir aussi les couleurs tremblantes et toujours désirantes de la vie, par exemple sur les lèvres rouges.
« Peut-être, l'artiste n'a-t-il qu'à pénétrer en lui-même [...] dans ce rien que moi dur et glacial. » « Je ne suis rien, absolument rien, tout ce que je désire faire, c'est peindre, chercher. – Ce doit être ceci qui fait la grandeur des peintres, de sorte qu'ils ne vieillissent jamais: le fait qu'il y a toujours encore quelque chose à conquérir. »

Cette peinture incomparable et radicale fait l'objet, dans ce livre, le premier essai consacré en français à Hélène Schjerfbeck, d'une expérience du regard et d'une tentative de rencontre avec ce que les autoportraits manifestent d'une subjectivité en question jusqu'à la torture, qui a interpellé le spectateur stupéfait et étrangement concerné. Celui-ci s'engouffre à son tour, avec ses moyens philosophiques, dans la vérité inquiète du portrait réel et impossible.
S'identifier pour envoyer des commentaires.