Fille de la campagne
EAN13
9782848051369
ISBN
978-2-84805-136-9
Éditeur
Sabine Wespieser Éditeur
Date de publication
Collection
Littérature
Nombre de pages
450
Dimensions
18 x 14 x 2 cm
Poids
528 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
828.91403
Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Librairie Saint-Pierre
    25.00

FILLE DE LA CAMPAGNE. La lucidité et la hardiesse d’Edna O’Brien sont tout entières dans ses éblouissants mémoires. Quand cette « fille de la campagne », née en 1930 au fin fond de l’Irlande rurale, devenue l’auteur d’une œuvre majeure, entreprend de raconter sa vie, se dessine en creux le portrait d’une femme libre et d’une créatrice farouchement attachée à son indépendance.

Arrivée à Dublin après une enfance solitaire et des années de couvent, l’étudiante en pharmacie découvre avec passion la littérature et le monde des lettres. Elle décide, contre l’avis de ses parents, d’épouser l’écrivain Ernest Gébler, avec qui elle part s’installer à Londres dès 1958.

Lors de la parution de son premier roman, Les Filles de la campagne (1960), le scandale est énorme et le livre interdit en Irlande. Le couple ne résiste pas au succès de la jeune femme. Elle se bat pour obtenir la garde de ses deux fils, et décide alors qu’elle sera avant tout mère et écrivain, que rien jamais ne l’éloignera de sa table de travail.

Edna O’Brien évoque avec le plus grand naturel sa vie dans le « Swinging London » des années soixante. Sur Robert Mitchum, Paul McCartney, Marlon Brandon ou Richard Burton, qui furent des amants ou des frères – les deux seules catégories d’hommes selon elle –, elle livre des souvenirs drôles et tendres. Jamais d’amertume dans ces mémoires, même quand passent les ombres qui hantent sa vie et nourrissent son œuvre, celles de ses parents et celle de son mari destructeur et jaloux.

Sur le Nord, sur New York, sur ses réussites et ses échecs, ses joies et ses chagrins, les pages s’enchaînent avec l’apparente fluidité que donne à la grande styliste qu’elle n’a jamais cessé d’être l’obsession du mot juste.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

5 octobre 2013

Edna O'Brien réussit l'exploit de ne pas trop en faire et de ne pas agacer et comme elle sait écrire, j'ai vraiment pris plaisir à découvrir cette femme. C'est tout d'abord intéressant du point de vue de l'histoire de l'Irlande. ...

Lire la suite

14 septembre 2013

Après avoir lu, sans les aimer, les mémoires de Nuala O'Faolain, ce fut le tour de celles d'une de ses compatriotes, Edna O'Brien. Il est difficile de résumer des tranches de vie car c'est ce que décrit Edna O'Brien, des ...

Lire la suite

par (Perche en Lettres)
27 avril 2013

Son plus beau livre !

Dés son premier livre, écrit en 1960 (Les Filles de la campagne), l’auteur s’est inscrite sur la liste des grandes plumes de la littérature anglaise. Dans ce dernier livre, elle ne parle que d’une seule fille de la campagne, elle-même. ...

Lire la suite

par (Librairie La Galerne)
21 mars 2013

Vivifiant !

Passionnants, ces mémoires d'une Fille de la campagne est un autoportrait plein de verve d'une femme libre et profondément indépendante. Du comté de Clare à New-York en passant par Dublin et un Londres plus swinging que jamais, c'est une vie ...

Lire la suite

20 mars 2013

Frères ou amants*.

Grande dame des lettres irlandaises, qualifiée de "sulfureuse" après la parution de son premier roman "Les filles de la campagne", Edna O'Brien dont la carrière s'étend sur plus de 35 ans, nous livre ici ses mémoires! En tant qu'écrivain, elle ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Edna O'Brien
Plus d'informations sur Sabine Wespieser