Théorie de la figure humaine
Éditeur
Éditions Rue d’Ulm via OpenEdition
Date de publication
Collection
Æsthetica
Nombre de pages
228
Langue
français
Code dewey
704.942

Théorie de la figure humaine

Éditions Rue d’Ulm via OpenEdition

Æsthetica

Indisponible

Autre version disponible

Il y a une grande esthétique romantique, c'est celle de Karl W. E Solger (1780-1819) — une esthétique qui accepte la fragilité du beau et fait de l'ironie l'attitude de l'artiste moderne. Philologue (il œuvra à une somme sur la mythologie grecque et sa traduction des tragédies de Sophocle, adaptée pour la scène par Goethe, reste une référence) et philosophe (il occupa la chaire de philosophie à Berlin durant l'interrègne entre Fichte et Hegel), Solger installe les arts dans un rôle propédeutique. Sans renoncer à la rigueur d'un système, il privilégie la mise à l'épreuve de la pensée dans l'entretien, restituant dans ses écrits la force de son amitié et la vivacité de ses échanges intellectuels avec le poète Ludwig Tieck. Un dialogue, Erwin. Quatre entretiens sur le beau et l'art, paru en 1815, des Cours d'esthétique rédigés en 1819 et publiés dix années plus tard, une longue critique des Cours sur l'art et la littérature dramatiques d'A. W. Schlegel, une correspondance largement inédite, tel est l'essentiel de l'œuvre esthétique de Solger que ce volume propose pour la première fois en français.
S'identifier pour envoyer des commentaires.