Revue Alibis numéro 46
EAN13
9782896159260
ISBN
978-2-89615-926-0
Éditeur
"Alire"
Date de publication
Collection
POLAR (POLA000046)
Nombre de pages
162
Dimensions
21 x 13,5 x 1,3 cm
Poids
220 g
Langue
français

Revue Alibis numéro 46

De

"Alire"

Polar

Indisponible
Le numéro de printemps propose des fictions particulièrement marquantes, par la dureté de leur sujet. Alibis 46 s'ouvre avec une nouvelle fiction de Richard Ste-Marie. Dans " La Justice pour le mal ", Richard propose une belle réflexion sur la véritable signification du mot justice, tout en nous entretenant de kidnapping, de pédophilie, de corruption et, il va sans dire, de la commission Charbonneau. Sébastien Chartrand, vous glacera le sang avec " Et ainsi naquit le vingtième siècle... ". François Leblanc, dont la plume discrète a le don de mettre en valeur ces personnages que l'on dit sans histoire et dont la vie bascule tout à coup, dépeint Bob, le narrateur qui tente désespérément de s'en sortir dans " La Faute à Péladeau ". Camille Bouchard, plonge le lecteur dans un Mexique profond et sans pitié avec " Au théâtre du monde ", un texte qui tient en haleine de bout en bout... Côté articles, Martine Latulippe a demandé à cinq auteurs québécois (Jacques Côté, Maxime Houde, Sylvain Meunier, Martin Michaud et Richard Ste-Marie) ce que les prix remportés ont changé dans leur vie. Et Pascale Raud s'est entretenue avec l'auteur Martin Michaud.
Sommaire :
Fictions
" La Justice pour le mal ", Richard Ste-Marie " Et ainsi naquit le vingtième siècle... ", Sébastien Chartrand " La Faute à Péladeau ", François Leblanc " Au théâtre du monde ", Camille Bouchard
Articles et entrevues
" Toulouse ", Véronique Bessens " Les Prix, ça ne change pas le monde ", sauf que..., Martine Latulippe " Conversation avec Martin Michaud ", Pascale Raud
Chroniques
Présentation: Entre bonheur et tristesse
Camera Oscura, Christian Sauvé
Le Crime en vitrine, Norbert Spehner
Dans la mire: André Jacques, Martine Latulippe, Morgane Marvier, Simon Roy, Norbert Spehner
S'identifier pour envoyer des commentaires.