Les collégiens des favelas, Vie de quartier et quotidien scolaire à Rio de Janeiro
Éditeur
Éditions de l’IHEAL
Date de publication
Collection
Travaux et mémoires
Langue
français
Code dewey
370.98
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les collégiens des favelas

Vie de quartier et quotidien scolaire à Rio de Janeiro

Éditions de l’IHEAL

Travaux et mémoires

Offres

  • Vendu par Le Bateau Livre
    AideEAN13 : 9782915310511
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    10.99

  • Vendu par Les Quatre Chemins
    AideEAN13 : 9782915310511
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    10.99

Autre version disponible

Le Brésil semble avoir définitivement pris le chemin d'une certaine modernité, mais les problèmes de violence dans les favelas continuent d'alarmer l'opinion et les spécialistes de sciences sociales. Si la scolarisation des adolescents pauvres est apparue aux autorités comme l‘une des manières de traiter le problème, les objectifs quantitatifs priment sur la qualité de l'enseignement et les niveaux de maîtrise des savoirs demeurent très faibles. Comment le passage à l'école est-il vécu par ces adolescents ? Quels sont les conditions et les effets de cette scolarisation populaire ? À partir d'une enquête par observation participante dans une favela de Rio de Janeiro, l'auteur étudie le quotidien des adolescents pauvres dans leur quartier et dans les classes. Cette approche permet de constater que les jeunes favelados ne sont pas du tout hostiles à l'école qui contribue à meubler les journées, mais qu'ils ne sont pas disposés à effectuer les efforts nécessaires à la réussite scolaire. Dans un contexte qui demande aux enseignants d'insister sur la « citoyenneté », de ne pas « exclure » et de limiter les redoublements, l'école publique est devenue pour ses élèves un lieu social dénué de contraintes. Les établissements sont ainsi des lieux de distraction et de socialisation ludique pour des élèves qui ont compris que l'institution voulait les retenir afin de les éloigner de la rue. Pour les enseignants, ce nouveau visage de l'école publique se traduit par des tensions croissantes et une pénibilité accrue du métier. Ce livre pose la question des effets à moyen terme de cette forme de traitement de la « question sociale » au Brésil. En l'absence d'une amélioration de la situation économique des classes populaires, comment l'institution scolaire peut-elle, à elle seule, résoudre à la fois les problèmes de chômage, de pauvreté et de délinquance ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.