Ouagadougou (1850-2004), Une urbanisation différenciée
Éditeur
IRD Éditions
Date de publication
Collection
Petit atlas urbain
Langue
français
Code dewey
710

Ouagadougou (1850-2004)

Une urbanisation différenciée

IRD Éditions

Petit atlas urbain

Indisponible

Autre version disponible

Dans les pays du Sud, l’urbanisation rapide induit des changements majeurs
environnementaux, démographiques, sociaux, culturels et sanitaires. Les taux
de croissance des villes africaines restent très importants, de l’ordre de 4 à
5 % l’an : la moitié de la population ouest-africaine pourrait vivre en milieu
urbain d’ici 2020. Ouagadougou, capitale administrative du Burkina Faso,
connaît un processus d’urbanisation exemplaire parmi les pays africains
sahéliens pauvres et traditionnellement ruraux. Elle compte un peu plus d’un
million d’habitants en 2006, soit environ 45 % de la population citadine du
pays. Sa croissance a été importante et mal contrôlée par les autorités
jusqu’à la Révolution de 1983. Bien qu’un gros effort ait été fait depuis
cette date, l’ensemble urbain reste encore hétérogène, associant un centre-
ville moderne, des zones d’habitat dense, parfois insalubres et des fronts
d’urbanisation irrégulière. Les quartiers sont différenciés tant par leur
structure démographique que par leur accès aux services : approvisionnement en
eau, assainissement, offre de soins, écoles et marchés. Cet atlas présente
l’évolution de la ville depuis la période coloniale jusqu’à aujourd’hui, selon
trois thématiques : l’évolution spatiale de la ville ; les différenciations de
l’espace en fonction de la population et de l’habitat ; la structuration de
l’espace par rapport aux équipements collectifs. Dans cet ouvrage, une
attention particulière a été portée à la compilation de données anciennes et
récentes. Ces données montrent comment, en fonction d’éléments géographiques
objectifs liés aux habitants et à leurs conditions de vie, se distinguent des
villes dans la ville.
S'identifier pour envoyer des commentaires.