Une histoire (critique) des années 1990
EAN13
9782707181930
ISBN
978-2-7071-8193-0
Éditeur
La Découverte
Date de publication
Nombre de pages
256
Dimensions
24 x 17 x 2 cm
Poids
760 g
Langue
français

Une histoire (critique) des années 1990

De

La Découverte

Indisponible
Élaboré à l'occasion de la grande exposition du Centre Pompidou-Metz (" 1984-1999, La Décennie ", inaugurée le 24 mai), ce livre collectif est une histoire politique et culturelle, première du genre, de la dernière décennie du XXe siècle et qui exigeait donc d'avoir son manuel d'histoire, résolument critique, engagé et transdisciplinaire. Si le cadre reste mondial, avec une perspective internationale, les exemples les plus détaillés seront tirés du cas français, conçu ici comme emblématique.
La Yougoslavie implosait. Les Zapatistes prenaient les armes au Chiapas. Au Rwanda on exterminait en masse. Partout les bulles spéculatives enflaient. Le bug de l'an 2000 faisait frémir. La techno et l'ecstasy multipliaient les nuits blanches. Nirvana rallumait la flamme du punk-rock. La France soudain était reine du football. De grandes grèves réveillaient le mouvement social, et les idéologues qui croyaient avoir vaincu le communisme commençaient à déchanter, pendant qu'Internet balbutiait et qu'un Président américain jouait son poste sur une gâterie. Autre temps, si récent pourtant, que ce temps où prit naissance notre présent. Car dans l'intervalle entre la chute d'un mur, à Berlin, et l'écroulement de deux tours, à New York, c'est un monde qui a basculé, le nôtre, un monde et les certitudes qui le portaient : les certitudes de la fin (de l'histoire, du social, de la guerre...), vite corrigées par le retour de l'événement, et celles du bonheur néolibéral sans alternative, que les faits comme les nouveaux résistants s'appliquèrent à démonter. Avec une perspective internationale, et la réunion de quelques fortes têtes – dont la plupart eurent alors vingt ans –, l'ambition de ce livre n'est autre que d'offrir la première histoire générale, plurielle et engagée, de la dernière décennie du XXe siècle : l'ère de la supposée " fin de l'Histoire " avait besoin de son manuel d'histoire, pour y voir s'entrecroiser culture et politique, pop et peuple(s), régressions brutales et nouvelles zones d'autonomie temporaire – et pouvoir passer, peut-être, de la fin de tout au début de quelque chose.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur François Cusset