Les Europe des Européens
Éditeur
Éditions de la Sorbonne
Date de publication
Collection
Internationale
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

  • AideEAN13 : 9782859448653
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    7.99

  • AideEAN13 : 9782859448653
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    7.99
Ce livre rend compte des réflexions d'historiens européens sut la question primordiale de l'identité et de la conscience européennes. Un certain doute vient de saisir les Européens après la chute du mur de Berlin. L'Union Economique et Monétaire ne semble plus si aisée ; les guerres internationalités en Europe balkanique reprennent. L'Europe de l'Est rêvait d'un passage en douceur à l'économie de marché et à la prospérité. Or de larges fractions de la population souffrent. L'appel à la Communauté économique européenne n'est pas entendu. Après le rideau de fer, voilà que tombe un rideau de dollars, tandis que les Balkans s'embrasent. Sarajevo, encore ! Des historiens européens se sont réunis pour tenter d'élucider les regards que les peuples et les élites d'Europe se portent mutuellement depuis le début du siècle. Ils nous disent que derrière le mot Europe se cachent en fait de puissantes aspirations nationales. Et pourtant l'Europe existe, pas seulement comme un mot sur un atlas, mais aussi dans l'imaginaire, les discours et les pratiques sociales ou culturelles de nombreuses populations européennes. Mais en même temps elle est insaisissable, sinon le temps d'une conférence ou d'un livre sut l'Esprit européen. Elle meurt en 1919; elle vivait donc ! on la souhaite active en 1992 pour résoudre les conflits européens ou mondiaux. Référence obligée. L'Europe n'est pas la même pour chacune des grandes nations, pont chacun des groupes sociaux dans cette nation. Ne serait-elle que le souvenir pieux d'un glorieux passé chrétien et impérial ? Les historiens européens ont mené l'enquête avec profondeur et compétence dans le passé proche des grandes nations de l'Europe occidentale et orientale. Ils n'ont pas trouvé l'Europe, mais des images brisées ou variées de l'idée d'Europe. Le regard qu'ils portent sur les nations européennes éclaire parfaitement les ambiguïtés actuelles. L'unité de l'Europe n'est pas inéluctable. Elle est indispensable.
S'identifier pour envoyer des commentaires.