Chirac d'Arabie, les mirages d'une politique française
EAN13
9782246691211
ISBN
978-2-246-69121-1
Éditeur
Grasset
Date de publication
Collection
Documents Français
Nombre de pages
448
Dimensions
22 x 14 x 0 cm
Poids
446 g
Langue
français
Code dewey
327.44

Chirac d'Arabie

les mirages d'une politique française

De ,

Grasset

Documents Français

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Le temps du bilan est venu pour Jacques Chirac. Tous les sondages d opinion indiquent qu aux yeux des Français, le principal élément positif qui surnage de douze années de mandat chaotique, est sa décision de s opposer à la guerre en Irak. A les en croire, Chirac pourrait rester dans l histoire comme celui qui, dans une phase de tension extrême entre les Etats-Unis et le monde musulman, a prôné inlassablement le dialogue. L ami des Arabes, en somme. La réalité est moins simple moins flatteuse aussi. Fruit de deux ans d enquête et de cent cinquante entretiens exclusifs, Chirac d Arabie brosse le portrait inédit d un homme qui a beaucoup misé sur le monde arabe. C est là qu il a trouvé ses meilleurs soutiens. A commencer par Saddam Hussein : le livre publie des lettres inédites de Chirac au président irakien et fait revivre des scènes effacées de l histoire officielle du chiraquisme, comme le week-end aux Baux de Provence avec Saddam en 1975. On voit aussi comment le lien profond qui unissait le président français au Libanais Rafic Hariri a déterminé de façon décisive la politique française vis-à-vis de la Syrie et du Liban. Et il raconte pourquoi, après avoir longtemps mis un tabou sur le dossier palestinien pour ne pas fâcher l électorat juif de Paris -, Jacques Chirac s est pris d une passion tardive pour Yasser Arafat. Il est question également du marocain Mohammed VI, de l émir d Abu Dhabi cheikh Zayed, de l algérien Bouteflika Entre Paris et les capitales arabes, beaucoup de choses ont circulé : l amitié, les conseils, les contrats, et le reste... Mais à travers le récit d un homme dont les convictions n ont pas cessé de changer au gré de ses intérêts immédiats, c est aussi le fameux mythe de la « politique arabe de la France » qui est taillé en pièces. En prenant à partie les soldats israéliens dans la vieille ville de Jérusalem, en défiant George Bush, en se faisant applaudir à Alger, Jacques Chirac court après le fantôme de la grandeur française. Il se fait l ami des Arabes pour trouver une place parmi les grands de ce monde. Au risque, souvent, d en faire trop. A-t-il sciemement vendu la technologie nucléaire à l Irak ? A-t-il conseillé à Yasser Arafat de refuser l accord avec Israël en octobre 2000 ? A-t-il retardé la libération des otages françaises au Liban avant les élections de mars 1986 ? S est-il montré trop complaisant avec le syrien Hafez el-Assad, le tunisien Ben Ali ? A-t-il bénéficié des largesses de dirigeants arabes ? Et pourquoi aujourd hui la nouvelle génération qui a accédé au pouvoir de la Palestine au Maroc se méfie-t-elle tant de lui ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Christophe Boltanski
Plus d'informations sur Éric Aeschimann