Le Queyras au Moyen Âge
Éditeur
Transhumances
Date de publication
Langue
français

Le Queyras au Moyen Âge

Transhumances

Indisponible
« Le Queyras était la plus gémissante et la plus sentimentale des vallées
briançonnaises ; elle n’a guère laissé dans les textes que l’écho de ses
plaintes et le souvenir de ses lamentations. » La vie au Moyen Âge, dans ce
pays d’« aucuns labouraïges », sans « blez ne vignes », est restituée par les
archives. « Sans doute la vie était difficile, nous dit l’auteur, mais le pays
ne manquait pas de ressources. » La principale était l’élevage. « Les
troupeaux étaient leur vraie richesse, celle dont ils se gardaient bien de
parler. »

Thérèse Sclafert (1876-1959) est également l’auteur de _Cultures en Haute-
Provence_. _Déboisements et pâturages au Moyen Âge_ et de plusieurs articles
importants parus dans le _Bulletin de la société d’études des Hautes-Alpes_ et
les _Annales de géographie_.
S'identifier pour envoyer des commentaires.