L'équipe du Bateau Livre

Bordeterre
18,00
par (Le Bateau Livre)
15 mai 2020

Coup de coeur littérature ado

Bordeterre, un récit singulier de fantasy paru aux Éditions Sarbacane. Un roman qui m’a accompagné durant l'étrange première semaine du confinement, où je retournais en pensées dans l’univers inédit et exaltant de Julia Thévenot, tout inscrit en persistance rétinienne, ses mélodies dans les oreilles. C'est dire : j’ai éprouvé le besoin d’en écouter la playlist, d’en dessiner (gribouiller) les personnages et d’en rêver les ramifications une fois l’ouvrage refermé. Saillie dans le paysage de la littérature de jeunesse, ce livre à la belle couverture bleu royal occupera désormais une place de choix dans ma bibliothèque.

Ce roman est un tour de force imaginaire, généreux, sincère, une claque stylistique. Julia Thévenot, éditrice et chroniqueuse [Allez vous faire lire ! - non je ne vous invective pas, c’est le nom de son topissime site de critique littéraire], fine connaisseuse de la littérature ado et de ses codes, s’engage sur le territoire mainte fois arpenté du genre et y chemine de façon résolument personnelle. Bordeterre n’est pas une énième variation du voyage dans l’autre monde, quand bien même le roman débute comme tous ceux-là, par un basculement.

Le basculement (ou plutôt "le débordement") d'Inès, 12 ans, et de son frère Tristan, 16 ans, qui tentent de rattraper leur chien disparu lors de sa balade au travers d’une faille dans le paysage; faille par laquelle on distingue, sous un certain angle, les tours d’une cité impossible. Sans promesse de retour en arrière, nos deux héros se trouvent précipités sur un autre plan de réalité, dans un monde dont ils doivent apprivoiser les codes et où ils se forgeront une nouvelle identité, au risque de perdre de vue qui ils sont, l’un pour l’autre et pour eux-même.

J’ai une profonde affection pour les personnages rencontrés lors de cette lecture, mouvants, denses. Inès et son « regard 100 % arabica », sa capacité à comprendre ceux et ce que les autres ne considèrent pas. Tristan, adolescent neuro-atypique à la tête pleine de parenthèses, colosse d’intelligence et d’amour. Il y a aussi Alma, jeune femme bravache et mélomane révolutionnaire, amenée là où elle ne s'attend pas. Philadelphe de Saint-Esprit, aristocrate tantôt pleutre et méprisable, néanmoins sublime, touchant dans ses contradictions. Et une foule de personnages secondaires, de visions colorés et fugaces qui nous attachent au monde développé.

Mêlant science et magie, modernité et possibilités des contes, la cité de Bordeterre est un régime aristocratique où les manières des uns dissimulent la vilenie et la crasse mêmes qu’ils reprochent aux autres. Une ville profondément inégalitaire (voire ségrégationniste) et corrompue, dont la ressource principale et le ressort du pouvoir est le quartz. Collecté dans les profondeurs mortelles du lac zéro, le quartz est un catalyseur magique que l’on exploite en chantant. Grâce à cela, « Meunier tu dors » devient une incantation d’énergie éolienne, « Allumer le feu », un hymne incendiaire, « On s’envole »… Vous avez l’idée !
Mais si tout le monde peut chanter, tout le monde ne le doit pas. Les mots sont une affaire dangereuse.

Plus qu’une évasion merveilleuse, qu’une aventure initiatique aux personnages animés et complexes, Bordeterre est un roman de critique sociale célébrant la culture et la liberté d'expression, où foisonnent les chants et la poésie qui hameçonnent l'âme. Un roman sur le pouvoir incantateur et transformateur de la parole faite art, tour à tour euphorisante, consolatrice, contestataire...

Et puisque l’on parle d’expression, il faut saluer la forme, l'écriture pleine de trouvailles de ce roman, alerte, drôle et frôlant l’insolence narrative. Frottez-vous à la plume de Julia Thévenot, dont la rafraîchissante modernité conserve une capacité à dire comme une évidence, à susciter l'adhésion et l'émotion. Mais pour en saisir toute l'intensité et l'inventivité : lisez Bordeterre, ce sera beaucoup, beaucoup mieux que ce que je pourrais vous en dire.

Une plongée sans scaphandre conseillée dès 13 ans !

Là où chantent les écrevisses
par (Le Bateau Livre)
15 mai 2020

Coup de coeur littérature étrangère

A l’âge de dix ans abandonnée par sa famille, Kya va devoir apprendre à vivre seule dans le marais.
Sa rencontre avec Tale va bouleverser sa vie, elle va apprendre à lire, écrire découvrir les sciences et la poésie mais quand ce dernier va l’abandonner à son tour, Kya face à la solitude va vivre l’irréparable.

Un roman plein de poésie, de sensibilité, de délicatesse et de pudeur.
Mais aussi un roman qui aborde le racisme envers l’homme de couleur ou tout simplement envers celui qui vit différemment.

Grand coup de cœur !!!!

Le Teckel

Bourhis, Hervé

Casterman

16,00
par (Le Bateau Livre)
15 mai 2020

Coup de coeur BD

Les pires faits divers et scandales sanitaires peuvent faire de très bonnes histoires!
Le Teckel ou l'art de dénoncer par le rire les pratiques douteuses de certains laboratoires pharmaceutiques.
Hervé Bourhis raconte avec beaucoup de cynisme le road trip en CX break de deux visiteurs médicaux : Guy Farkas dit le Teckel, un vieux de la vieille, et Jérémy Labionda, un jeune cadre pro du power point. Le duo doit assurer la promotion du M2, une nouvelle version d'un antidouleur commercialisé par le labo Marshall et impliqué dans plusieurs centaines de décès.

Posologie et composition de la BD :
💊 humour sarcastique
💊 suspens et rebondissements
💊 un trait enjoué et efficace

Aires
24,00
par (Le Bateau Livre)
15 mai 2020

Coup de coeur littérature française

En attendant le jour d'après et pendant que nous découvrons malgré nous le plaisir d'une ville sans bruit de moteur, l'auteur du "Garçon" ( que j'avais ADORÉ aussi!) Imagine le jour d'avant d'une société où la voiture est encore reine : il nous invite cette fois à suivre la trajectoire de personnages confinés chacun dans l'habitacle de leur véhicule, dont la marque en dit long déjà... Au rythme des bulletins d'infos alarmistes et des pubs agressives, force nous est de les accompagner et de les observer se croiser sur ces lieux emblématiques de la société de consommation, témoins de l'accélération de l'époque, que sont les Aires d'autoroute. Et de foncer avec eux tête baissée droit dans le mur.
Ambitieuse et inventive, l'écriture de Marcus Malte continue de nous arracher à notre confort de lecteur et de citoyen, sans aucune complaisance, mais avec beaucoup d'humour, grinçant, bien sûr!

L'Internat de l'Ile aux Cigales
par (Le Bateau Livre)
15 mai 2020

Coup de coeur roman jeunesse

Imaginez une île au large de Cherbourg sur laquelle se trouve une prestigieuse école. Dans cette école, vous apprenez les matières fondamentales, certes… mais surtout, vous vous perfectionnez dans l’art que vous pratiquez : chant, musique, peinture, danse, théâtre … Chaque année cinq élèves ont la chance de pouvoir y effectuer leur rentrée en 6ème et d’avoir le meilleur accompagnement possible. De solides amitiés y naissent, certaines rivalités aussi. D’autant plus que les règles dans cette école sont strictes et le moindre écart peut vous faire renvoyer. Mais Eli, élève de 3ème, a l’expérience suffisante pour encourager les 6èmes, ses jeunes « Tigres » comme il aime les appeler, à dépasser cela et à faire partie de son groupe. C’est ainsi que régulièrement, après le couvre-feu, les élèves se donnent rendez-vous dans un lieu secret : un ancien dortoir où étaient réfugiés des enfants juifs durant la Seconde Guerre Mondiale. Des archives y trainent encore … de quoi piquer leur curiosité…