Par Mots Et Merveilles -.

Erin A. Craig

Casterman

18,95
par (Par Mots et Merveilles)
22 septembre 2021

Un roman somptueux et lugubre qui joue avec le lecteur !

Au cœur d’un archipel où les habitants vénèrent Pontus, le dieu des océans, se trouve Highmoor, le domaine de la riche famille Thaumas, composée de douze filles. Mais de terribles malheurs s’abattent sur elle : les filles décèdent les unes après les autres dans d’étranges circonstances… Après la disparition de quatre filles Thaumas, le bruit court qu’une malédiction s’abattrait sur Highmoor, isolant plus que jamais la famille… Après le décès d’Eulalie, Annaleigh est bien décidée à lever le voile sur ces morts : elle est certaine que sa sœur aînée ne s’est pas jetée d’elle-même de la falaise, mais a été poussée, et elle ne peut croire qu’une malédiction fasse rage. Alors qu’elle enquête sur le possible coupable, ses sœurs et elles vont découvrir un portail que les dieux utiliseraient pour se mêler aux humains, et qui pourraient les emmener partout où elles le souhaitent… Elles vont alors aller de bal en bal, se mêlant à des gens qui ne connaissent rien de leur deuil et de leur prétendue malédiction. Et si ces bals où l’on est incapables de résister à la danse avaient quelque chose avoir avec la disparition des filles Thaumas ?

Une réécriture ensorcelante et lugubre du conte Le Bal des douze princesses des frères Grimm, où nous sommes projetés dans une atmosphère lourde et lugubre, au sein d’un manoir où le vrai et le faux sont difficiles à distinguer : Annaleigh voit-elle réellement le fantôme de ses sœurs ? Les horribles choses qu’elle voit sont-elles des hallucinations, ou la réalité ? Les nombreux bals auxquels les sœurs Thaumas se rendent sont-ils réellement bénéfiques pour elles, ou sont-elles coincées en plein cauchemar ? Tant de questionnements qui trouvent leurs réponses de manière surprenante et brutale, qui remettra en questions tout ce que le lecteur pensait savoir… Un roman adolescent somptueux, sombre et haletant, qui brille par son originalité ! Entre histoire de fantômes, malédiction, enquêtes et interventions des dieux, ce roman est profondément haletant et addictif ! Attention, il vous sera difficile de démêler le réel de l'imaginaire...

A lire à partir de 13 ans !

par (Par Mots et Merveilles)
15 septembre 2021

Un amour interdit dans un univers sombre et enchanteur

Dans cet univers de Fantasy, les humains cohabitent avec les faés, des créatures immortelles et redoutables : incapables de mentir, elles savent jeter de terribles sorts et enchantements, et cachent leur physique repoussant sous leur chimère. Il y a néanmoins une chose que les faés envient terriblement aux humains : leur Art, que ce soit l’écriture, la peinture, la cuisine, car eux en sont incapables, sous peine de tomber en poussières. Isobel est une jeune peintre de grand talent, qui réalise les portraits de nombreux faés. Son Art est très demandé, jusqu’au jour où elle reçoit la commande d’un membre de la famille royale, Corneille, le prince d’Automne. Mais en peignant son portrait, Isobel fait une grave erreur : elle le représente avec, dans le regard, un immense chagrin, alors que seuls les mortels peuvent ressentir des émotions. Ayant humilié le prince d’Automne avec ce qui est considéré comme une faiblesse chez ses créatures, elle se retrouve contrainte de le suivre afin de comparaître devant un tribunal et d’être jugée. Mais en chemin, tous deux vont se retrouver cernés d’ennemis, entre la cour d’Eté qui règne sur le monde des humains et qui souhaite étendre son pouvoir aux trois autres cours, la Chasse Sauvage qui les poursuit, les interdits que franchit Isobel en portant du fer et, surtout, la Bonne Loi mise à rude épreuve par les sentiments qui naissent peu à peu entre Isobel et Corneille…

Une romance impossible entre deux êtres que tout sépare au sein d’un univers enchanteur et sombre de Fantasy. Un récit palpitant par ses divers rebondissements, révélations et retournements de situation et passionnant par la richesse de l’univers qui y est dépeint. Nous suivons Isobel dans sa traversée des différentes Cours et sa plongée dans le monde effrayant des Faés, des créatures que l’on ne connait pas très bien… Teinté d’humour par l’ignorance des pratiques humaines des Faés, ce récit assez sombre aborde les amours interdits, la puissance de l’Art et les pouvoirs tyranniques. Entre romance, guerres de pouvoirs entre divers royaumes, chimères et enchantements, le voyage d’Isobel vers la liberté ne sera pas de tout repos…

A lire à partir de 13 ans !

La lettre de toinette

Carbone, Cee Cee Mia

Dupuis

12,50
par (Par Mots et Merveilles)
14 septembre 2021

Une BD jeunesse qui rend hommage à notre patrimoine avec enthousiasme !

La Brigade des souvenirs est composée de trois adolescents : Tania, Alban, et Théo. Leur passion : résoudre les mystères du passé en enquêter sur des secrets enfouis par le temps… Tout cela avec humour, respect et curiosité ! Lorsqu’ils découvrent les ruines d’une école abandonnée, ils y trouvent une étrange boîte cachant une vieille lettre. Très vite, ils se rendent compte qu’il s’agit d’une lettre d’amour désespérée d’une certaine Toinette à Ernest, écrite pendant la première guerre mondiale. Pris par la curiosité et excités à l’idée de résoudre un mystère, le trio va tenter de retrouver la trace des deux amoureux avec divers outils – Internet, les archives, divers contacts qui se lient au fur et à mesure. Entre présent et retours dans le passé, nous suivons l’enquête enthousiaste des trois jeunes adolescents en assistant au fur et à mesure à la reconstruction du puzzle. Entre histoire d’amour impossible, secrets familiaux, devoir de mémoire et vie des femmes durant la première guerre mondiale, nous plongeons dans une enquête qui rend hommage au passé et à notre patrimoine. Une très belle BD jeunesse dont le scénario est inspiré d’une histoire réelle : la lettre d’amour de Toinette à Ernest écrite en 1922 fut retrouvée en 2016, à Nice.

Une série de BD qui mêle enquête et historique en se basant sur des faits réels et qui rend hommage à notre patrimoine.

A lire à partir de 10 ans !

Thierry Magnier

16,00
par (Par Mots et Merveilles)
11 septembre 2021

Un tout cartonné puissant

Léopold attend sa maman qui s’est absentée pour très peu de temps. Mais parfois, quelques secondes peuvent sembler une éternité… Ce tout-cartonné dépeint avec véracité les moments d’attentes des enfants, notamment par l'omniprésence de la couleur noire et les questions qui assaillent le garçon. Léopold s’inquiète rapidement, il y a trop de gens autour de lui, il ne voit plus sa maman, les questions se bousculent et la panique devient incontrôlable… Et si elle était perdue ? Et si elle ne revenait jamais ? Et s’il se retrouvait seul pour toujours ? Mais au bout de 10 secondes, la voilà qui revient. Un livre attendrissant et haletant pour apprivoiser auprès des tout-petits les notions de séparation et de retrouvailles.

16,90
par (Par Mots et Merveilles)
11 septembre 2021

Un pur délice !

Un album tout doux, tendre au possible, qui expose les premiers bonheurs que vivent les tout-petits, des bonheurs simples du quotidien, mais qui sont, au final, les plus importants. Prendre son premier bain, s'amuser avec ses frères et sœurs, s'endormir sur sa maman, découvrir un nouvel aliment.. Tout au long de ce sublime album, l'enfant et l'animal sont mis côte à côte pour montrer que leurs premiers bonheurs se ressemblent plus que nous le pensions. Un livre attendrissant et touchant, qui rappelle l'émerveillement de la magie des premières fois.