Hélène W.

L'appel

Fanny WALLENDORF

Finitude

15,99
par (Libraire)
20 mars 2020

Coup de coeur de la chouette

Quelques pages pour l'échauffement, puis on enchaîne sur des petites foulées, et assez rapidement on se rend compte que l'élan est pris : on ne quitte plus ce roman dont le personnage central est le saut.
Mais pas n'importe lequel : celui de Dick Fosbury, qui se cache derrière le personnage de Richard imaginé par Fanny Wallendorf. Alors qu'il plafonne à 1,62m depuis des années, Richard découvre "par hasard" un saut original, dorsal, qui révolutionnera la pratique du saut en hauteur dans la fin des années 60. Tour à tour décrié et encensé, Richard n'en a cure. Il veut juste voir "jusqu'où il peut aller". Un texte magnifique sur la recherche du geste parfait, sur le dépassement de soi, la persévérance, mais aussi sur les premières amours et amitiés, les liens familiaux, l'entrée dans l'âge adulte... On vous encourage à y plonger la tête la première !

Tenir jusqu'à l'aube

Carole Fives

Gallimard

11,99
par (Libraire)
20 mars 2020

Coup de coeur de la chouette

A l'heure où la famille idéale s'installe sur Instagram, le roman de Carole Fives remet les pendules à l'heure ! Car non, élever un (voire plusieurs) enfant(s) n'est pas de tout repos, et souvent loin de l'image idyllique que l'on nous impose dans les médias ou sur les réseaux sociaux. C'est d'autant plus dur pour la jeune femme du roman, qui se retrouve à élever seule son fils en bas âge, dans une ville où elle ne connaît personne, avec un boulot qu'elle n'a plus le temps de faire et des finances en souffrance. Alors, pour échapper au piège qui se referme sur elle, la nuit, elle sort. Quelques minutes, une heure, puis un peu plus, comme la chèvre de M. Seguin, elle tire sur la corde... Est-elle une mauvaise mère pour autant ? Ou seulement une femme à bout, isolée, que la société pointe du doigt sans chercher à l'aider ou à la soutenir ? Sincère de la première à la dernière ligne, "Tenir jusqu'à l'aube" rend justice à la parentalité, la vraie, en solo ou pas !

Malakoff
22,00
par (Libraire)
12 mars 2020

Coup de cœur de la chouette

Artiste plasticien, Gregory Buchert accepte une résidence d'artiste à Malakoff sans avouer qu'il n'a pas une seule œuvre en tête. Sauf peut-être à considérer que la résidence elle-même, et la recherche des origines russes de la ville, puisse constituer cette œuvre. Et c'est ainsi que démarre l'écriture d'un journal de résidence, qui donnera lieu non seulement à une performance mémorable, mais deviendra ce livre que vous tenez entre les mains. Tour à tour drôle, érudit, décalé, d'une sincérité voire d'une naïveté désarmante, ce récit iconoclaste est une petite perle à découvrir ce printemps !

Ça raconte Sarah
par (Libraire)
10 mars 2020

Coup de cœur de la chouette

Concerto pour deux corps enflammés, allegro, furioso, mais jamais moderato, "Ça raconte Sarah" risque bien de vous entraîner dans une danse effrénée de laquelle vous ne sortirez pas indemne.

Rouge pute

Perrine Le Querrec

La Contre Allée

15,00
par (Libraire)
3 mars 2020

Coup de cœur de la chouette

Des mots comme des coups de poing. Des mots pour dire les coups de poing. La violence, le courage, les meurtrissures. Le phrasé est elliptique, les répétitions omniprésentes. Les situations changent, les femmes changent, la peur reste la même. Et aussi : le long parcours pour faire entendre sa voix, et peut-être, un jour, renaître à soi-même. Le rouge à lèvre, le "rouge pute", comme un symbole d'une féminité qui n'aurait rien à craindre des hommes.
La poésie peut tout dire, même l'indicible. C'est dur, c'est terrible, mais c'est fondamental de le lire.