Yannick P.

https://www.tematice.org/

Membre de TEMATICE : programme de recherche sur les TIC pour l’enseignement

À quoi bon encore des poètes ?
18 juillet 2019

la poésie à l'ère d'Internet

Une question légitime, en ce XXIème siècle des TIC et d'Internet : existe-t-il encore des poètes, héritiers d’un Baudelaire ou d’un Mallarmé ? si oui, la poésie a-t-elle encore un rôle ? A quoi sert-elle donc ? Loin de faire un éloge seul de l’art littéraire, l’auteur expose ici sa vision des choses. Et cela commence fort « comme tout monde humain, mais plus qu’aucun autre peut-être, notre monde est un monde en manque de sens. La demande de sens y est donc d’autant plus acharnée. » Et, par quoi passerait donc cette sens-ibilité ?

La poésie, en tentant de « trouver une langue » est le pilier de cette quête, mais n’amène pas forcément au sens, plutôt à la Vérité. Par ses formes, sa rhétorique, son style, elle est un condensé « d’in-signifiance », soit parce que l’éclatement des formes contemporaines renvoie à l’implosion de notre monde humain (manque de stabilité, de repères) et donc que la poésie prend forme dans l’informe (« le reflet esthétisé de cette chute [du monde] en sa déclinaison lisible »), soit parce que la poésie saisit le présent, par définition flou, incertain ; qu’il faut symboliser : la poésie prend donc ici toute sa consistance.

Pour finir, Christian Pringent rappelle qu’« en France, on aime beaucoup la poésie qu’on ne lit pas. Comme on n’en lit presque pas, l’amour est immense ».

Un appel à découvrir cet art, qui menaçant de disparaître à chaque instant de nos trépignantes vies numériques, ne cesse de renaître sous des formes nouvelles.

Saison 1, Doggy bag - Saison 1, roman

roman

Saison 1

Julliard

19,50
18 juillet 2019

un bon enseignement

On s’accroche vite à marc et david, frères meilleurs ennemis, propriétaires d’un garage, confrontés aux aléas sentimentaux. Autour d’eux gravitent victor et irène, leurs parents, edith, sonia, sa fille, et bien d’autres, tous reliés par un passé qui reste sombre…

Plutôt satisfait par ce roman, je m’en vais échanger ma télécommande contre un marque-page. Djian réussit un exercice de style pas commun : celui de faire passer les trois heures quotidiennes libres des Français devant un livre plutôt que devant la télé ! et rien que pour ça, on peut tirer son chapeau...

Ceci n'est pas un livre, essais
10 juillet 2019

un bon enseignement sur le monde des livres

Enfin un livre qui n'en n'est pas un ! Enfin un bouquin qui se met lui-même en abîme !
Une couverture parlante nous invite à découvrir par nous-même le contenu du récit : ces livres blancs, sans saveur, agglutinés les uns les autres sur les étagères, n'ont rien à voir avec celui de l'auteur : ce dernier tente de percer le secret de l'édition, identifie avec authenticité les procédés actuels utilisés par le marché pour vendre, et en cela, se détache de cet ensemble indistinct.
Jubilatoire !