Céline D.

ON DIRAIT QUE JE SUIS MORTE
par (La Touquettoise)
13 mai 2020

Extrêmement rafraîchissant

Plongez-vous dans cette histoire, je vous assure que vous ne vous ennuierez pas !
L'humour, le côté provocateur, les personnages aussi extravagants les uns que les autres, font de ce roman une lecture extrêmement rafraîchissante et drôle.
Mais qui est le plus timbré au fil des pages ? Mona ? Mr Dégoûtant ? ou simplement le monde qui les entoure ?

Et toujours les forêts / roman
par (La Touquettoise)
12 mai 2020

Un roman complètement immersif

Vous allez ressentir un torrent d'émotions, partagé entre une profonde solitude, l’espoir d'un renouveau, l'envie de retrouver les siens et de trouver un but,voila ce qu'éprouve Corentin dans ce nouveau roman bouleversant.
Et croyez-moi, vous ne pourrez pas vous en détourner.

Que ferions-nous si le monde se fissurait, s'il nous était devenu complètement inconnu et hostile et si le néant était notre lot quotidien
et cela durant des années ?
Deviendrions-nous combatifs ou défaitistes ?

Sandrine Collette à réellement réussir à se fondre dans ce sujet, avec toutes les émotions parfaitement dosées pour nous plonger totalement
dans cette histoire de survie.

Celle qui pleurait sous l'eau
par (La Touquettoise)
12 mai 2020

Un polar simple et efficace

Enfin nous retrouvons Thomar Khan et son équipe qui se trouvent confrontés au suicide de Clara Delattre.

Qu'est ce qui peut bien pousser une jeune femme à mettre fin à ses jours ? Quel désespoir a pu la saisir ?

Dans ce polar, Niko Tackian met en lumière les femmes, Ara, Ovidie, Clara et Rhonda dont le personnage se démarque dans cette enquête où sont abordées les violences faites aux femmes autant physiques que psychologiques, le suicide forcé est évoqué ainsi que les difficultés à poursuivre les bourreaux.

On prend un réel plaisir à retrouver l’écriture de Niko Tackian, simple, efficace, qui tient en haleine et qui nous fait découvrir au travers ce polar son profond attachement aux femmes

Delphine

Otages / roman
18,00
par (La Touquettoise)
12 mai 2020

Une écriture puissante, à découvrir

Nina Bouraouii nous plonge dans les travers de notre société où les femmes doivent mener de front vie professionnelle et vie privée, être performantes, assurer à tous les niveaux sans ne laisser jamais laisser rien paraître.

C'est ainsi que nous faisons la connaissance de Sylvie qui s'écroule littéralement, se révolte aussi mais nous découvrons aussi une Sylvie qui renaît, qui va analyser sa vie, son parcours avec beaucoup de lucidité.

De son écriture maîtrisée, puissante presque chirurgicale, Nina Bouraoui rend ce roman fort et poignant où chaque femme pourra se retrouver.

A lire absolument !

Delphine

La femme révélée
par (La Touquettoise)
12 mai 2020

Une ode à l'humanisme et à la liberté

Gaëlle Nohant nous propose dans ce roman un superbe portrait de femme.

Nous oscillons entre le Paris d'après guerre où règnent l'insouciance, le jazz, la liberté et Chicago où l'on retrouve les injustices raciales avec un fil conducteur : le Rolleiflex de notre héroïne, Violet.

Telle une photographie dont l'image apparaît au fil des bains, Violet se révèle au fil des pages de ce magnifique roman qui est une ode à l'humanisme et à la liberté.

Coup de coeur assuré !

Delphine