Marianne K.

Un long voyage

Forges de Vulcain

19,00
par (Les Lisières à Villeneuve d'Ascq)
15 juin 2020

Fantasy, aventures et politique !

Liesse n’a que 7 ans lorsqu’il est contraint de quitter son village natal à la mort de son père. Placé dans un comptoir commercial, son statut pose de nombreuses questions, bien qu’il soit parvenu à faire ses preuves. Lorsque Malvine Zélina de Félarasie, ambassadrice impériale, se met à la recherche d’un secrétaire pour un nouveau poste qui l’attend, Liesse décide de l’accompagner pour ce « long voyage » ! Il est alors, évidemment, loin de se douter de l’importance des événements auxquels il assistera… C’est un Liesse devenu vieil homme qui conte ses aventures, relatant non seulement son destin, mais aussi celui de l’énigmatique Malvine et, finalement, celui d’un empire sur le point de s’effondrer.
Roman d’aventures, roman de fantasy, "Un long voyage" est un texte porté par une voix qui s’affirme au fil des pages, et dont on n’a aucune envie de s’éloigner ! Il ne s'adresse pas uniquement aux lecteurs de l'imaginaire, mais à tous, il y est question d'organisation sociale, de gouvernance, de légitimité, de trouver sa place dans la société... et de mystères... bien sûr !

LES AGENTS
18,00
par (Les Lisières à Villeneuve d'Ascq)
8 juin 2020

« Les agents » travaillent sur des machines, dans des tours aux étages élevés, à surveiller sans cesse des flux. Depuis longtemps, les agents vivent dans un box, ils y dorment, y travaillent, n’en sortant que pour répondre à leurs besoins primaires. Hors du monde, hors du temps… Luttant pour conserver leur poste (l’ailleurs peut-il être autre chose que pire… ?), les agents s’allient au sein de guildes, entrant alors en conflit contre toutes les autres. Comment remettre en question la seule chose que nous avons jamais connue ? Comment rêver à un ailleurs ? Lorsqu’un « remplaçant » débarque, sa mémoire de l’avant et son esprit critique remettent en question les visions de nos personnages. Dans ce roman dystopique qui interroge la place du travail dans nos vies, Grégoire Courtois nous interpelle avec sa langue précise et son sens de la formule !

LES EMPLOYES

Ravn Olga

La Peuplade

18,00
par (Les Lisières à Villeneuve d'Ascq)
8 juin 2020

Les Employés, ce sont ceux du « six millième vaisseau », des humains, et des « ressemblants », spécialement créés pour accomplir un travail. Dans ce futur indistinct, les employés doivent veiller sur d’étranges objets bourdonnants. Une nouvelle équipe vient d’arriver, chargée de recueillir les témoignages de tous ceux qui travaillent sur le vaisseau, mais jusqu’où ira cette commission ? Et quel est son véritable rôle ? Dans ce deuxième roman, Olga Ravn, écrivaine danoise, nous entraîne dans une réflexion sur le travail, l’aliénation qu’il crée, l’annihilation des pensées, l’aspiration à une vie différente… Inventif, surprenant, ce texte aux allures de SF résonne étrangement en nous, « bourdonne », pourrait-on dire, peut-être !

Les Échappées

Taieb Lucie

Éditions de L'Ogre

18,00
par (Les Lisières à Villeneuve d'Ascq)
8 juin 2020

Une voix pour s'échapper

Dans une société où le travail est devenu une fin en soi et où personne n’existe en dehors de lui, une voix s’élève chaque soir des transistors clandestins : et si une autre vie était possible ? Alors que les esprits et les corps sont asservis, épuisés par leurs tâches quotidiennes, qu’on les malmène jusqu’à l’effondrement complet, comment se réapproprier nos actes, donner du sens à nos mouvements ? Dans un roman à l’atmosphère tendue, menaçante, Lucie Taïeb déploie ces questionnements, et nous présente des personnages qui tentent de retrouver leur propre histoire !

HORIZON EST ICI (L') - POUR UNE PROLIFERATION DES MODES DE RELATIONS
par (Les Lisières à Villeneuve d'Ascq)
25 mai 2020

Des liens qui libèrent ?

Alors que nous avançons masqués et prenons nos distances, c’est sans aucun doute le bon moment pour nous interroger sur nos relations, nos liens, les hiérarchies et les rapports que nous entretenons les uns avec les autres : parfois lieux d’un « enrichissement personnel », parfois, au contraire, « point de lutte » et de « prédation ». S’inspirant de nombreuses sources et références (littérature, essais, articles...), Myriam Suchet dresse une réflexion extrêmement pertinente sur les modèles établis de nos relations, sur ceux qui ont existé et sur ceux que nous avons encore à inventer ! L’horizon est ici est un ouvrage magnifique, superbement mis en page (bravo aux éditions du commun), inspiré du Talmud, poussant toujours plus loin nos questionnements, allant au-delà de nos façons de penser habituelles. Invitant à une lecture littéraire, c’est-à-dire en cessant de se demander « quoi ? » et « pourquoi ? » pour mieux s’intéresser à la « manière », l’ouvrage propose une véritable expérience de lecture innovante et déroutante : à chaque page, une citation crée l’impulsion, puis est proposée une interprétation, des références bibliographiques, des notes, des bouts de pensée… Tout cela résonne extraordinairement, circule, fait écho, transforme, décale nos idées et schémas de pensée… Bref, c’est incomparable, enrichissant, évidemment, très beau aussi, autant littérairement parlant que visuellement !