Conseils de lecture

La Vache brûlée

1

Delcourt

16,95
par (Le Bateau Livre)
22 octobre 2021

Excellent !

Saint-Elme, ah, Saint-Elme, belle ville montagnarde réputée pour son eau minérale, ses sources chaudes, son climat vivifiant...
Mais on ne parlera pas de son invasion par des grenouilles, de sa vie nocturne follement débridée, des vaches qui y prennent feu, des disparitions mystérieuses de certains habitants.
Que se trame-t-il à Saint-Elme ?

Les deux auteurs de l'Homme Gribouillé nous plongent dans un polar étrange et inquiétant, au pic de leur art, à l'ambiance hyper immersive, aux couleurs saturées et au dessin admirable !

Excellent !


Elodie Font

Payot

19,00
par (Le Bateau Livre)
22 octobre 2021

Touchant !

Tout le monde le lui dit : Élodie est lesbienne.
Mais elle-même ne se dit pas, ne se pense même pas lesbienne. Alors est-elle lesbienne ? Et pourquoi ne pas la laisser tranquille avec tout ça, finalement ?

Une BD douce et touchante, qui rappelle qu'un coming-out s'accompagne quasiment toujours d'un coming-in, à savoir se découvrir, s'écouter, s'accepter, avant d'être défini dans l’œil de l'autre.

Superbe !


Xiran Jay Zhao

Oneworld

20,00
par (Nouvelle Librairie Internationale V.O)
21 octobre 2021

Dans un monde où les frontières de la Chine sont défendues par les Chrysalises, créatures en métal géantes, pilotées par la force mentale d'un homme et d'une femme, et dirigées par leur "qi", les jeunes filles deviennent les victimes d'innombrables sacrifices. Considéré comme plus faible mentalement, la majorité des pilotes / concubines, meurt à la fin de chaque combat, écrasée par la force mentale du pilote masculin "supérieur".
Voulant venger sa sœur, tuée par le pilote auquel elle a été vendue, Wu Zetian décide de devenir sa prochaine "concubine" dans le but de l'assassiner. Elle devient alors la première Iron Widow, et sera prête à tout pour faire exploser le système patriarcal de l'intérieur.

Dans cet univers qui mêle robots géants et culture historique chinoise, Xiran Jay Zhao nous offre un récit rapide et efficace, rythmé par des combats à la Pacific Rim et boostés par une lutte sans merci contre l'oppression des femmes et leur utilisation par le gouvernement militaire (en nous rappelant des techniques de domination utilisées sous l'empire comme les pieds bandés (TW violences corporelles)).
Le personnage de Wu Zetian, poussé par une soif de vengeance sans pitié, plaira énormément aux admirateurs.rices d'héroïnes sans remords !


16,90
par (Par Mots et Merveilles)
21 octobre 2021

Un roman somptueux et enchanteur !

Le royaume de Claren, construit sur une colline, est séparé en deux : la ville haute où vivent les plus riches et la royauté, et la ville basse où les plus pauvres essaient tant bien que mal de survivre à la faim, à la maladie, et aux gangs plus dangereux les uns que les autres. Myri, notre héroïne, y vit avec sa famille d’adoption. Personne ne le sait, mais elle possède un grand don : elle est une Arpenteuse et peut s’immiscer dans les rêves d’autrui. Mais ce pouvoir est également une malédiction, car il a entraîné la mort de sa sœur quelques années auparavant, lorsqu’elle travaillait pour le gang des Silures… Depuis, Myri s’est promise de se tenir à l’écart des rêves. Mais c’était sans compter sur l’apparition d’étranges fantômes qui envahissent la ville et s’introduisent dans les rêves afin de les transformer en cauchemars, en même temps que la pollution tue peu à peu toute la végétation… Lorsque le petit Miracle est à son tour frappé par le Mal des fantômes, Myri n’a d’autre choix que de renouer avec son don… Quitte à faire tout basculer à jamais. Car le Vice-Doyen est à la recherche du Seigneur des Songes, un Arpenteur capable de rapporter des rêves des objets. Et si c’était elle ? Et si l’apparition des fantômes et la pollution étaient liées ? Et quelle est cette étrange reine qui lui apparaît en rêves ?

Un roman somptueux et enchanteur qui nous laisse rêveurs. Estelle Faye parvient avec brio à construire un univers original et mélancolique, avec une atmosphère très particulière. Mêlant Fantasy et problématiques sociétales et environnementales, elle ancre le récit dans la réalité de part ses nombreuses similitudes avec notre monde. Séparation des classes, maltraitance, survie, pollution, déforestation, élitisme… Au fur et à mesure du roman, le fil conducteur se crée et nous fait comprendre que ce n’est pas seulement la vie de Myri et de sa famille qui est en jeu, mais toute la population de Claren. Entre réalité et rêves, nous voyageons en même temps que Myri et nous la suivons dans sa tentative de sauver sa famille, mais également toute la population, en enquêtant sur ces curieux phénomènes qui envahissent peu à peu la ville…

Entre manipulation, trahison, mythologie, écologie, lutte de classes, rêverie et dure réalité, L’Arpenteuse de rêves est un conte qui, en plus d’enchanter et de faire rêver, nous fait réfléchir sur notre propre société.

A lire à partir de 12 ans !


19,90
par (Par Mots et Merveilles)
21 octobre 2021

Un sort si noir et éternel est une réécriture du célèbre conte de La Belle et la Bête qui n’est pas sans surprise !

Harper est une jeune fille atteinte d’une paralysie cérébrale qui n’a pas une vie facile : sa mère est gravement malade et son frère doit réaliser l’impensable pour rembourser les surendettements de son père. Un soir, alors que la jeune fille fait le guet pour son frère, elle assiste à une tentative d’enlèvement. N’écoutant que son courage, elle part au secours de la victime mais se fait à son tour enlevée… Et se retrouve à Emberfall, un monde parallèle au nôtre qui ressemble à celui d’un conte de fées : château, prince énigmatique, orchestre sans musiciens, cuisine enchantée, gardes et chevaliers… Très vite, elle apprend que le seul moyen de retourner chez elle est de rompre la malédiction que subit le prince Rhen. Celui-ci, coincé dans un automne éternel, se transforme en bête féroce à chaque fin de la saison… Et seul un véritable amour pourra le sauver.

Loin d’être une simple histoire d’amour comme dans le célèbre conte, Un Soir si Noir et Eternel nous plonge dans une intrigue où les luttes de pouvoirs sont omniprésentes. Le peuple d’Emberfall, privée de famille royale depuis des années, est tombé dans la famine et la pauvreté, mais également aux mains d’un terrible ennemi qui s’apprête à envahir les terres. Harper et Rhen vont alors s’allier pour tenter de sauver le peuple d’Emberfall… Entre stratégies politiques et militaires, luttes de pouvoir, amour impossible et métamorphose, cette réécriture est maîtrisée avec brio, avec son lot d’originalité, de rebondissements et de révélations. Un récit passionnant et palpitant, d’une écriture qui envoûte et qui nous plonge complètement dans ce monde enchanté, bien que maudit.

Premier tome d’une trilogie, il se suffit à lui-même puisque l’intrigue principale connaît sa finalité !

A lire à partir de 13 ans !